Quelles astuces pour optimiser mes frais de logistique ?

Les chiffres clés : 

  • En France, la logistique représente 10 % du PIB national en 2021, 200 Md€ de chiffre d’affaires, 150 000 entreprises et 1,8 million d’emplois. (Source : Ministère de la transition écologique)

 

 

  • Les coûts logistiques sont généralement évalués entre 10% et 15% du chiffre d’affaires des entreprises, avec des différences sensibles selon les secteurs. (Source : La logistique) 

 

  • Les coûts logistiques représentent un budget important pour les géants du e-commerce. Le leader mondial, Amazon, a révélé qu’en dix ans, ses dépenses logistique ont été multipliées par 25. Elles représentaient 16,6% de son chiffre d’affaires net en 2007 et 26,5% en 2018. (Source : Le journal du net)

 

Le poids de la logistique dans l’économie augmente avec l’essor du e-commerce 

La logistique, un des rouages essentiel de notre économie. Remise sur le devant de la scène lors de la crise de la COVID-19, elle englobe des actions indispensables à l’échange de biens et de services : l’emballage, le transport, la manutention et l’entreposage des marchandises qui circulent sur nos territoires. Sans une organisation logistique de premier plan, pas de livraison de masques, pas de vaccins, ni de commerce international. Pour les entreprises exportatrices, la logistique était déjà un poste de dépenses important. Pour les entreprises du e-commerce, cette réalité s’est encore plus accentuée.  

En 2021, le e-commerce représentait 14,1% du commerce de détail en France selon la Fevad. Pour ces entreprises qui vendent en ligne, il est stratégique de maitriser et d’optimiser les frais liés à la logistique pour rester compétitifs dans une industrie qui offre toujours plus de services et de rapidité d’exécution à ses clients.  

Les différentes facettes de la logistique  

On peut diviser l’activité selon plusieurs sous-ensembles :  

  • Par flux : on va distinguer la logistique amont qui correspond aux flux de produits qui passent dans les sites de production, la logistique aval pour l’approvisionnement des réseaux de distribution, la logistique interne pour la fabrication puis l’assemblage des produits et la logistique inverse, pour les produits à traiter et recycler ; 
  • Par moyens de transport de marchandises : maritime, aérien, routier, ferroviaire (90% des échanges mondiaux se font par voie maritime). 

Nous vous présentons dans cet article les moyens à votre disposition pour optimiser vos coûts de logistique selon que vous souhaitiez externaliser ou internaliser cette fonction.  

J’externalise ma logistique 

L’externalisation : quels avantages ? 

Si vous n’avez pas les ressources, l’expertise, ou que vous manquez de temps pour planifier l’organisation de votre logistique, externaliser cette fonction est adéquat. Pour sélectionner la solution idéale, dressez un premier bilan de vos coûts logistiques : les dépenses liées à la gestion des stocks, des amortissements, les charges pour le fonctionnement du matériel, pour le traitement des commandes, la main d’œuvre, les assurances.  

Choisissez un prestataire dont les services correspondent à vos besoins. Si vous préférez avoir un seul fournisseur qui centralise la fonction logistique, pensez toujours à négocier les prix d’une intégration complète. Vous pouvez aussi prendre plusieurs fournisseurs spécialisés, un pour le transport, un pour l’entreposage, un pour la gestion des commandes par exemple. Si vous cherchez des prestataires de confiance, retrouvez ici notre top 10.  

L’externalisation présente de nombreux avantages :  

  • Confier la supply chain à des experts est un gage de qualité et de sécurité pour votre entreprise. Un partenaire avisé vous fera profiter de son expérience et pourra partager avec vous les dernières technologies et innovations pour satisfaire encore plus vos clients et réduire vos coûts ; 
  • Vous disposez de plus de ressources et de temps pour améliorer votre cœur de métier et développer vos produits, votre réseau de distribution et votre image de marque ; 
  • Vous pouvez proposer de nouveaux standards à vos clients (la livraison le jour-même, dans la soirée, express) grâce aux infrastructures qu’offrent vos prestataires. Plus vous avez d’options, plus vous allez fidéliser vos clients ; 
  • Votre business reste flexible : vous pouvez faire face à des pics d’activité sans que cela n’affecte vos livraisons et la qualité des services ; 

Je conserve ma logistique en interne 

Les leviers pour rentabiliser ma logistique 

La logistique est une fonction transversale qui fait partie intégrante de votre chaîne de valeur. 

Pour en faire un réel atout de compétitivité voire un avantage concurrentiel, vous devez être en mesure de saisir les coûts, les risques et le opportunités que cette fonction implique. Pour se faire, vous devez distinguer :  

  • L’entreposage des marchandises avant que ces dernières ne soient commercialisées. Les stocks ont une valeur pour votre entreprise, bien qu’immobilisés. Il faut disposer de suffisamment de stocks pour faire face à la demande et éviter les ruptures, mais également les protéger des dommages et des vols ; 
  • La manutention, c’est-à-dire le coût humain de celles et ceux qui vont réceptionner et entreposer les produits. De plus en plus d’entreprises investissent dans des machines pour optimiser cette fonction et faire gagner du temps aux équipes (déplacements dans les entrepôts réduits, priorisation des commandes) à l’instar d’Amazon ; 
  • Ces machines, et l’ensemble des espaces et des technologies nécessaires à la mise en place d’une plateforme logistique performante sont des coûts supplémentaires ; 
  • L’emballage qui, selon vos standards et votre positionnement de marque, peut devenir une dépense importante dans votre budget logistique. Les services additionnels, par exemple du papier de soie, des boîtes personnalisées, une étiquette spéciale, peuvent vite faire grimper la note ; 
  • La préparation des commandes et l’expédition, qui nécessitent du matériel et de la main d’œuvre ; 
  • Le transport et la livraison, le plus grand challenge pour votre entreprise tant les clients sont habitués à des délais d’attente courts. 
  • Les frais annexes comme le service client, essentiel pour gérer et administrer toutes les requêtes qu’auront ses derniers au sujet de la livraison, des produits et pour gérer les litiges (colis non reçus, prise en charge des renvois, remboursements etc.) 

Utiliser les données pour anticiper les flux et optimiser ma logistique 

Tous vos mouvements de stocks correspondent à des anticipations de commandes, de l’entrée des produits après leur production et/ou leur achat, à leur sortie vers le client final. Si vous établissez des prévisions annuelles exactes, vos entrées correspondront à vos sorties. Si vous avez vu trop grand, des stocks seront immobilisés dans vos entrepôts. Plus vos prévisions de ventes seront fiables, plus vous serez en mesure de réduire vos coûts logistiques en calibrant vos besoins matériels et humains avec les commandes et en anticipant les pics d’activité et les périodes de sous-activité.  

Pour cela, nous vous recommandons d’investir dans un logiciel de « forecast » (prévision en anglais) qui va analyser pour vous toutes les données de l’entreprise plus celles relatives aux évènements externes qui peuvent l’affecter pour prédire les ventes à venir. Restez attentifs aux KPIs (de l’anglais « key performance indicators ») que proposent ces outils pour vous aider à piloter la logistique, notamment le taux de service qui mesure votre performance en faisant le rapport entre le nombre de produits fournis et le total des commandes sur une période.  

Les petites astuces font les grandes économies 

Réduire le poids de vos colis en introduisant un film protecteur plus fin à l’intérieur du carton ou en retirant le calage, utiliser un carton facilement pliable pour augmenter la productivité de votre main d’œuvre ou recourir aux enveloppes bulles : toutes ces actions mises bout à bout vous permettent d’optimiser vos coûts de logistique. N’en négligez aucune et impliquez vos salariés dans la proposition d’améliorations.